#La Maison Balmain

IMG_5535.JPG

L’élégance à la française

Pierre Balmain a révolutionné le monde de la mode et du style français. Après une enfance en Savoie, dans les ateliers de ses parents qui vendaient du tissu, il décide de devenir couturier. Il fera son apprentissage chez Molyneux et Lelong où il rencontra et travailla avec Christian Dior. C’est en 1945, qu’il décide de créer sa propre maison de couture, avec l’aide de sa mère et de quelques ouvrières de Balenciaga. Il décide de s’installer dans un somptueux hôtel particulier, à proximité des grandes maisons de couture de l’Avenue Montaigne. Le 44, Rue François I er, deviendra l’adresse de l’élégance à la française. Il sera un des initiateurs du renouveau de la haute couture après guerre.

L’ADN Balmain se caractérise par une certaine sobriété, de belles lignes et surtout des couleurs fétiches comme le vert, le rouge et le bleu. En 1949, la maison lance son premier parfum, Jolie Madame. C’est à partir de cette date que Pierre Balmain atteindra une notoriété mondiale. Toujours à la recherche du meilleur pour ses robes, Pierre Balmain se lancera dans une course à la modernité constante. A partir de 1953, il embauche le lauréat du concours du secrétariat international de la laine, Karl Lagerfeld, qui passera neuf ans à ses cotés. Avec plus de 600 employés, des clientes dans le monde entier, de la reine de Belgique à Marlene Dietrich, Pierre Balmain ne cesse d’impressionner et de satisfaire ses clientes avec ses créations très sophistiqués. On dira même qu’il a instauré le « nouveau style français ».

Un retour en grâce dans les années 2000

Après son décès en 1982, de nombreux stylistes vont travailler pour la griffe. La maison tombera dans une longue période d’indifférence. Trois noms vont marquer la griffe, Oscar de la Renta et sa sophistication suprême,  Christophe Decarnin et son élitisme aristo-rock et actuellement Olivier Rousteing. La maison Balmain retrouve son lustre d’antan. Les créations de Olivier Rousteing, directeur artistique depuis 2011, sont à l’image de la culture Balmain. De la modernité, du classicisme, de l’élégance dans les coupes et beaucoup de sophistication. L’hôtel particulier du 44, Rue François I er, accueille toujours les clients, après une rénovation éblouissante.

Tout a été reconstitué dans le style de l’époque flamboyante de Pierre Balmain. L’architecte Joseph Dirand, a reconstitué avec précision le décor d’origine. Le mobilier 1940, le parquet Versailles, les dorures et le grand escalier donnent un cachet historique sans comparaison. Ce temple du savoir-faire français conjugue tradition et modernité écléctique. La maison Balmain a encore de belles pages à écrire dans l’histoire de la couture française.

IMG_5537.JPG

IMG_5541.JPG

IMG_5533.JPG

IMG_5536.JPG

Crédits photos : Jordan de Lungarini

Publicités