#Conversation avec Léonard Trierweiler

C’est au Ritz sur la Place Vendôme que je retrouve Léonard, ami hédoniste et passionné de gastronomie. Après avoir découvert l’envers du décor de l’espace Ritz Escoffier, nous conversons quelques minutes avec le chef pâtissier, François Perret. Une discussion autour des tendances de la pâtisserie et de ses nouvelles créations, toutes aussi alléchantes les unes que les autres.

C’est dans ce cadre élégant et propice aux confidences que je propose à Léonard de participer à cet article pour mon blog, autour des délicieux desserts du Ritz. De ses années passées au Palais de l’Elysée à son entrée dans le prestigieux restaurant de La monnaie de Paris, dirigé par le célèbre chef Guy Savoy, il me raconte.

De son arrivée en 2012, au Palais de l’Elysée, il se souviendra de la formidable organisation qui régnait dans les cuisines de la présidence. Il a eu le privilège de goûter tous les plats servis aux grands de ce monde lors des diners officiels et d’être coaché par le président des chefs de la république, Guillaume Gomez . Il gardera du Palais de l’Elysée un immense souvenir culinaire ou le savoir-faire français est éclatant. Le Palais de l’Elysée c’est la vitrine de la France !

La gastronomie est une passion qui le dévore depuis longtemps. C’est avant tout le plaisir de partager et de créer sans cesse. Comme il le dit si bien, la cuisine c’est comme une partition de musique et en cuisine il faut suivre le rythme ! C’est toujours un plaisir de partager une conversation avec quelqu’un de réellement passionné par son travail.

Son premier grand souvenir gustatif remonte à l’inauguration du restaurant d’Alain Ducasse au Meurice. Un plat à base de truffe noire et de truffe d’Alba l’avait conquis gustativement. Etudiant à la prestigieuse école de cuisine Ferrandi à Paris et apprenti à La monnaie de Paris chez Guy Savoy, c’est avec honneur qu’il a commencé sa grande aventure culinaire là-bas. Ce qui est impressionnant chez Léonard, c’est son implication dans son travail et sa curiosité culinaire tout en étant très serein. C’est certainement la meilleure manière pour atteindre ses objectifs dans son travail et dans sa vie.

Quand je lui demande : quel est ton plat préféré ? il me répond philosophiquement , « mon plat préféré est celui que je découvrirai demain car pour moi un bon plat est comme un bon film, la meilleure fois est la première ».  Epicurien dans l’âme et amoureux des bons produits, il envisage à la fin de son apprentissage de partir à l’étranger pour vivre de nouvelles expériences culinaires. Ce sera aussi pour lui l’occasion de partager son expérience et de faire rayonner le savoir-faire français à l’étranger à l’image d’un ambassadeur d’excellence .

IMG_2287.JPG

Crédits photos : Jordan de Lungarini

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s